QSOperators

Lancement de QSOperators publiée par la Galerie P38 et expositions des cartes QSL à la BATT
samedi 4 novembre 2017

Durant tout le XXème siècle la radio fut l’un des principaux mass medias, petit à petit supplanté par la télévision puis les écrans elle n’a cessé d’être un outil aux bancs d’essais les plus délirants, les plus radicaux. D’accès et d’utilisation facile elle fut un lieu d’expression libre qui entraîna dans maintes pays des interventions musclées voir des chasses rocambolesques. On citera à titre d’exemple Radio Alice animée notamment par Bifo, l’un des représentants de l’autonomie désirante en Italie, qui fut un élément central du mouvement de 1977. Plus proche de nous le mouvement des radios libres à tonalité libertaire dont carbone 14 demeure le plus célèbre et dont Fréquence Paris Pluriel est un héritier direct. Le cinéma américain s’en était lui aussi emparé avec Pump up the volume, plus récemment un regain d’intérêt s’est fait jour avec la naissance des webs radios.
Il demeure encore un champ d’exploration large pour les historiens, d’autant plus compliqué à documenter que les traces en sont rares voir inexistantes.

Le livre ici présenté regroupe quelques 1200 cartes QSL du Benelux allant des années 70 à 80. QSL est le code de réception entre radios confirmant que l’on reçoit le signal. Au verso de celles-ci un chapelet d’informations techniques sous forme d’interrogation et destiné à être remplis par la bonne âme qui l’aura glâné dans un bar, une soirée ou dans tout autre lieu quelque part sur la route quand il n’est pas adhérent d’une association de radioamateurs. Afin de le rendre attractif, ou de continuer à s’amuser, les opérateurs rivalisent de créativité : dessins, typos, goût douteux…. Toujours est-il qu’elles sont le témoignages d’une culture populaire débridée où se mêlent héros de bande dessinée, de dessin animé, tenues légères, gros camions et tout ce que l’on peut imaginer de la part d’un routier. Car ceux-ci sont des protagonistes essentiels de cette histoire, accompagnés de leur CB ils inondent les ondes à courte distance afin de se maintenir éveillé, de lier des amitiés, de signaler le prochain contrôle, de chasser l’ennui surtout et de s’inventer souvent.

A l’occasion de la sortie de cette anthologie publiée par la Galerie P38 les camarades de Babylon Rockers viendront installer leurs platines à la BATT que vous soyez là où à l’autre bout du monde vous pourrez donc être des nôtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

BATT

Coopérative d'artistes

Close

Sign in

Close

Cart (0)

Cart is empty No products in the cart.

BATT

Coopérative d'artistes



Language