Monument to coldwar victory

39,00

En stock

Categories, ,

Non-fiction littéraire. Art. Publié sous la direction de Yevgeniy Fiks et Stamatina Gregory. La guerre froide a duré quarante-six ans, et l’Occident a gagné, sans doute. Mais où sont les monuments de la guerre froide ? Depuis près de trois décennies, les signifiants publics de la guerre froide, tels que le mur de Berlin et les monuments soviétiques, sont présentés en termes de destruction ou de kitsch. Monument créé au moment de sa propre démolition, le Mur a incarné l’imagination géopolitique continue du conflit comme étant linéaire, binaire et terminal : le point culminant d’un récit désormais historicisé d’empires concurrents. Mais alors que l’impact d’un demi-siècle de conflit idéologique soutenu se répercute encore sur toutes les formes d’expériences publiques et privées – des géographies de confinement du Moyen-Orient aux structures narratives d’Hollywood, en passant par le conflit entre la Russie et l’Occident qui réapparaît soudainement (et qui continue de se dérouler) – la guerre froide n’a pas encore été reconnue par une œuvre d’art publique et monumentale.

MONUMENT TO COLD WAR VICTORY est un livre d’art sur la monumentalité et l’héritage de la guerre froide. Avec des textes de Yevgeniy Fiks et Stamatina Gregory, Boris Groys, Nina Khrushcheva, et Joes Segal et des projets d’artistes de : Yuri Avvakumov, Aziz + Cucher, Kim Beck, Constantin Boym, Camel Collective (Anthony Graves et Carla-Herrera Prats), Sasha Chavchavadze, Christoph Draeger, Deyson Golbert, Francis Hunger, Szabolcs KissPál, The National Toxic Land/Labor Conservation Service, Angelo Plessas, Lisi Raskin, Dread Scott, Dolsy & Kant Smith, Société Réaliste, Michael Wang.

Poids 450 g
Dimensions 15.3 × 23 cm
Type d'objet

Livre

Maison d'édition

Date

Langue

ISBN

Nombre de pages